EDHISTO, le site, est réalisé avec le soutien financier du Conseil Régional de Lorraine

Rechercher dans le site :

A venir

Aucun événement à venir.

Accueil

Le Front d'Orient entre (enfin) au catalogue...

En octobre 1915, l’armée serbe doit faire face à une double offensive, celle des Austro-Hongrois et des Allemands au nord et celle des Bulgares à l’est. En très peu de temps, la situation de cette armée affaiblie et sous-équipée devient critique. Les Français, traditionnels alliés des Serbes, se voient donc contraints de leur venir en aide. En provenance de Toulon, Maurice Lemoine, Octave Déplanque et Marcel Chappey appartenant au 284ème RI, découvrent le port de Salonique (aujourd’hui Thessalonique) le 2 novembre 1915. Or, avant leur arrivée, les Français, sous la direction du général Sarrail dirigeant l’Armée d’Orient, ont déjà tenté de colmater les brèches provoquées dans un front où les Serbes sont aux abois sous la pression de la puissante coalition ennemie. Nos trois témoins arrivent à un moment très critique, ce qui explique l’empressement avec lequel ils sont envoyés immédiatement dans la zone de combat, autre terrible front de montagne, à peine quelques heures après leur débarquement.

Ce livre publie le carnet de route et les correspondances de ces soldats nordistes, dont un mourra en 1915, et fait également une analyse raisonnée des pertes nominatives du 284ème. Il est aussi l’aboutissement d’un projet pédagogique mené par 2 professeurs du collège Eluard de Noyon avec 26 élèves volontaires. Edité en partenariat avec le CRID 14-18, c’est le 7ème projet pédagogique publié par Edhisto.

Cet opus répond donc à un double intérêt dans l'ADN de la ligne éditoriale édhistienne ; publier des témoignages sur ce front oublié et produire une opportune analogie dans le paradigme des guerres de montagne. Dès lors, les sommets aux confins de la Grèce, de la Bulgarie et de la Serbie n'auraient-ils finalement que peu de différences entre ceux de la Chapelotte au Hartmannswillerkopf ? Un fléau supplémentaire, bien plus mortifère que la balle, l'obus ou la mine, y sévit pourtant toutefois...


Vertigineux de culture

Nous vous invitons cordialement à vous rendre à cette adresse Bibliothèque du CRID 14-18 – Collectif de Recherche International et de Débat sur la guerre de 1914-1918 si vous souhaitez appréhender le vertige culturel de la profondeur des études, toutes opportunes, que le CRID 14-18 déploie pour analyser la Der des Ders. Et de rappeler : "Il ne nous est pas possible de proposer ici une bibliographie exhaustive sur l’histoire de la Première Guerre mondiale. Mais les publications des membres du CRID 14-18 constituent une bibliothèque d’une grande richesse. Travail collectif des actuels adhérents, cette liste est composée de tous les ouvrages publiés par les cridiens pendant l’époque de leur adhésion et avant la création du Collectif. Elle est complétée par quelques titres d’ouvrages importants conseillés par des membres du CRID". Vertigineux nous maintenons.

Bonne visite


Edhisto

Circonstances obligent, entre confinement et couvre-feu dans une nouvelle guerre contre un ennemi invisible rappelant une époque pourtant déjà connue, la mode est au virtuel, au distanciel et à l'avènement de l'image sur le texte. C'est ainsi que nous avons présenté sur France 3 Lucien Lanois, notre dernier hyper-témoin meusien, illustrant à lui-seul la thématique des "Récupérés". Il est à cette thématique ce que Gaston Mourlot est aux artisans de tranchées ou Clémence Martin-Froment aux épurées de la Grande Guerre. Pour en savoir plus par l'image, c'est ici Guerre 14-18 : les carnets d'un poilu "récupéré" meusien publiés - YouTube.

L'autre actualité est quant à elle d'ampleur internationale chez Edhisto. La parution d'un ouvrage de Yannick Guillou est toujours un événement ; celle d'un livre qui percute d'une telle acuité l'actualité est nettement plus rare. En effet, quand l'incontournable spécialiste du département 18ème du catalogue d'Edhisto a entamé ses recherches sur un sujet connu des bibliographes napoléonophiles mais si peu des affidés de l'Illustre a commencé à travailler sur le sujet, Yannick Guillou ne pouvait présupposer que ce livre serait rattrapé par la double actualité d'une Turquie qui continue en Méditerranée d'être le point politique sensible de la zone et d'un islamo-gauchisme avancé à corps et à cris sans toutefois que tous les hurleurs au loup comprennent exactement ce que terme périmétrise. Napoléon et l'Empire Ottoman vient non pas nourrir les débat, mais en baser (donc en éclairer) l'Histoire.

Deux livres, deux pierres angulaires. Edhisto continue de cultiver ses fondations.


Edhisto ose vous souhaiter une meilleure année 2021

Merci de vos soutiens, passé, présent et à venir.



Visualiser les éditoriaux de l'année :