Accueil Agenda Catalogue Bureau d'étude Partenaires Mentions légales Contact

EDHISTO, le site, est réalisé avec le soutien financier du Conseil Régional de Lorraine

Rechercher dans le site :

A venir

14-12-2019 : 89ème Après-midi du livre
Lycée Victor Duruy - 29 Bd des Invalides - Paris 7
En savoir plus

07-02-2020 : Conférence de Yannick Guillou
Centre d'Etudes Juridiques d'Epinal
En savoir plus

Une rentrée littéraire 2019 dans l'émotion

L’Histoire commence le 2 août 1914 dans un train qui emmène à la capitale le bourguignon Marcel Blanchet alors qu’un autre le dépose bientôt, le 5, en Lorraine, à Saint-Mihiel, équipé, vivres et cartouches distribués. Il est au 89e RI, régiment très peu représenté dans la littérature testimoniale de la Grande Guerre. C’est la première richesse de ce témoignage de 50 jours de guerre d’un caporal. Il découvre en creusant lui-même très tôt la tranchée, dès le lendemain de son arrivée dans la Meuse. Sa première vision de guerre est celle de Longwy en flammes alors que de toutes aussi premières balles lui sifflent aux oreilles le 22. Il n’aura pas le temps de s’inquiéter plus avant de voir sa dernière heure arriver, pris au saut du lit, qui n’est que de boue, un matin du 21 septembre 1914 devant Montfaucon… Deux livres en un dans cet opuscule dernier paru qui témoigne dans l'émotion du lien intergénérationnel entre les poilus survivants et leurs descendants qui les ont aimés, gueules ou âmes cassées ou non, jusqu'à leur dernier souffle. Un petit livre par le témoignage (50 jours de guerre en Lorraine en août-septembre 1914) mais grand par l'émotion qu'il dégage d'une plume par ailleurs poète et d'une sensibilité parfaitement compréhensible. Un beau livre pour une très belle (nouvelle) auteure qui anoblit encore le catalogue d'Edhisto.... Merci

Une semaine Plummerienne

Edhisto n'est pas seulement une maison d'éditions, c'est également, à chaque livre, un créateur d'évènement. La politique éditoriale globale de la petite maison adolescente est et restera, contre vents (parfois mauvais) et marées (étales) de faire avancer l'Histoire et sa connaissance. La semaine Plummerienne qui s'annonce est une illustration du fait que, sur la base d'une publication-source (et qu'il nous ici autorisé de remercier une nouvelle fois la très talentueuse Virginie Greene de la qualité de ses travaux, amenés à la publication) de décliner une thématique jusqu'alors reléguée aux lumières éteintes de l'Histoire d'un territoire : Thomas Rodman Plummer, inconnu illustre qui ne l'est plus, devient l'incarnation de la présence américaine dans les Vosges de la Grande Guerre. Par ses caractéristiques et son sacrifice, le "concours américain" est exemplifié, magnifié et continue d'être de gravé dans le marbre après avoir été gravé dans le bronze (sur la mairie de Moyenmoutier en l'occurrence). Passer de "les" Américains à Thomas Rodman Plummer, qui les représente tous, n'est pas éditorialement une partie aussi facile qu'on peut le croire. La semaine Plummerienne vous invite à "voir" ces Américains et par l'œil les comprendre, les envisager et finalement continuer de les graver, dans les mémoires. Plummer est le seul soldat américain à ce jour conservé dans un cimetière civil dans le département des Vosges. Pourquoi ? A vous de le découvrir dans le cadre prestigieux de l'abbaye Saint-Hydulphe de Moyenmoutier, du 23 au 28 juillet.

Le papier plus fort que le numérique

Bonjour à tous. Nous signalons en guise d'édito un très intéressant article ce jour dans la PQR sur les travaux du neuropsychologue Frédéric Bernard sur l'apport du papier dans la compréhension et la mémorisation des informations... L'objet livre reste un support majeur des apprentissages : "La lecture d'un livre sur papier apporte des informations plus riches, plus complexes, des informations sensorielles motrice aussi avec la manipulation du livre qui vont favoriser la compréhension et la mémorisation". ... "En revanche quel que soit le support, la compréhension du texte narratif, du style roman, elle ne diffère pas...". Vous savez ce qu’il vous reste à privilégier…. Mais la chaîne du livre et Edhisto l’ont bien compris depuis les 10 à 15 dernières années. L’inessort du livre numérique, qui plafonnerait toujours à 10 % depuis des années, montre que le français est toujours amoureux du papier et que l’objet livre n’est pas encore détrôné… Non c’est le pouvoir d’achat qui fluctue… Mais là, l’avenir est plus incertain !… Gutenberg peut continuer à dormir sur ses deux oreilles… Bonne découverte du catalogue 2019 d'Edhisto....


Visualiser les éditoriaux de l'année :