Le brave et vertueux général Travot Agrandir l'image

Le brave et vertueux général Travot

Nouveau produit

Jean-Pierre Travot est né le 7 janvier 1767 à Poligny (Jura). Acquis aux idées de la Révolution, il s’engage dans la Garde nationale et, avec le 2e bataillon des volontaires du Jura, intègre l’armée du Rhin où il subit le siège de Mayence. Après la reddition, il rejoint la Vendée. C'est là qu'il va rencontrer son destin... 

Plus de détails

494 Produits

19,91 € TTC

En savoir plus

Jean-Pierre Travot est né le 7 janvier 1767 à Poligny (Jura). Acquis aux idées de la Révolution, il s’engage dans la Garde nationale et, avec le 2e bataillon des volontaires du Jura, intègre l’armée du Rhin où il subit le siège de Mayence. Après la reddition, il rejoint la Vendée. C’est là qu’il rencontre son destin en capturant le chevalier Charette le 23 mars 1796. Passé général de brigade, il devient commandant du département de la Vendée. Après l’ouest de la France, il est nommé en Italie, à Nantes, au Portugal, à Rennes, à Perpignan, etc. Pendant les Cent-Jours, Napoléon renvoie Travot en Vendée. Il est au combat des Mathes, où Louis de la Rochejaquelein, chef de l’insurrection, est tué. Après Waterloo, Travot est arrêté le 15 janvier 1816 et emprisonné à Rennes. Son procès est surréaliste ; il lui est reproché sa modération et

sa clémence ! Il est condamné à mort, peine commuée par le roi en 20 ans de prison. Mais les premiers signes de dérèglement mental apparus à la fin du procès se sont aggravés. Sa courageuse femme parvient à le faire admettre une maison de santé. Il est alors gracié. Celui que Napoléon qualifie de « brave et vertueux général Travot » meurt en 1836. Avec la capture de Charette et sa présence en Vendée durant neuf années pour la pacifier, il est l’un des acteurs les plus importants des Guerres de Vendée.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Le brave et vertueux général Travot

Le brave et vertueux général Travot

Jean-Pierre Travot est né le 7 janvier 1767 à Poligny (Jura). Acquis aux idées de la Révolution, il s’engage dans la Garde nationale et, avec le 2e bataillon des volontaires du Jura, intègre l’armée du Rhin où il subit le siège de Mayence. Après la reddition, il rejoint la Vendée. C'est là qu'il va rencontrer son destin... 

Téléchargement

PayPal